Comment changer de banque ?

Grâce à la loi de mobilité bancaire de 2017 (loi Macron), les procédures de changement de banque ont été très largement simplifiées. Vous pouvez demander à votre nouvelle banque de réaliser le changement de banque ou effectuer vous-même ces procédures. Dans le premier cas, vous n’aurez rien à faire, votre nouvelle banque s’occupera de tout ! Dans le deuxième cas, il vous suffira de suivre quelques étapes simples que nous décrivons ici.

Quelle est la procédure à suivre pour changer de banque ?

Pour différentes raisons, qu’il s’agisse de la qualité du service ou des frais de fonctionnement du compte, vous pouvez vouloir changer de banque. Il s’agira souvent de profiter de meilleurs services et bien souvent également de faire des économies.

L’idée de changer de banque fait peur, vous vous imaginez avec de nombreuses procédures à effectuer et avec des paiements en cours (Paiement de carte bleu, chèques, prélèvements de fournisseurs tels qu’EDF…) qui ne sont acceptés ni par votre ancienne banque, ni par votre nouvelle banque !

Rassurez-vous, si la procédure à suivre était autrefois compliquée, les choses ont évolué et les formalités requises ont été considérablement simplifiées. Grâce à la loi Macron de 2017 et au dispositif de mobilité bancaire inclus dans cette loi, le changement de banque est réellement très simple.

Pour changer de banque, vous avez deux choix possibles :

 

Soit demander à votre nouvelle banque de prendre en charge toutes les démarches de changement de banque. Votre nouvelle banque prendra contact avec votre ancienne banque pour assurer le transfert de tous les paiements et prélèvements en cours qui s’effectuent sur votre compte bancaire actuel.

Soit assurer vous-même les formalités de changement de banque, il s’agira d’informer par vous-même les tiers de vos nouvelles coordonnées bancaires et de gérer les changements, qu’ils s’agissent de prélèvements de fournisseurs ou de virements automatiques.

Au total le changement de banque est une procédure simple, soit en utilisant le dispositif de mobilité bancaire qui vous libère de toute démarche, soit en effectuant les démarches vous-mêmes. Nous reprenons ci-dessous les informations essentielles pour le réaliser en toute sérénité.

Comment changer de banque soi-même ?

Pour changer soi-même de banque, il est important de respecter les étapes décrites ci-après.

Préparer le changement de banque et étudier les offres disponibles

La première étape pour changer de banque soi-même comporte deux volets. Le premier implique de préparer le changement de la banque.

Pour ce faire, il faudrait d’abord recenser tous les produits souscrits dans votre banque actuelle. Il s’agit, entre autres :

  • Compte courant
  • Compte titres
  • Livret A
  • Compte Epargne logement
  • Plan Epargne logement
  • Assurance Vie
  • Prêt conso ou immobilier.

Certains de ces produits bancaires ne sont pas transférables entre les différentes banques, vous devez fermer le produit dans l’ancienne banque et en ouvrir un nouveau dans la nouvelle banque, il s’agit notamment du compte courant, d’un compte titre, d’un livret A.

Vous noterez que le Livret A n’est pas transférable d’une banque à une autre, vous devez obligatoirement fermer votre livret A actuel et en ouvrir un nouveau dans votre nouvelle banque.

Dans le déroulé des opérations, il faudra veiller à ce qu’aucune opération du compte courant ancien ne se présente en paiement lorsque vous l’aurez fermé. Il convient donc d’attendre quelques semaines avant de fermer effectivement le compte.
Vous porterez une attention particulière aux chèques émis pour s’assurer qu’ils ont bien tous été encaissés par leurs bénéficiaires. Un moyen simple consiste à noter, sur le talon des chèques, le montant, la date d’émission, le nom du bénéficiaire, ainsi que le solde du compte après cette opération.

Il sera aussi nécessaire de noter les opérations de virement et de prélèvement SEPA qui sont effectués régulièrement afin de s’assurer qu’ils puissent être menés à bien avec le nouveau compte.
Il faudra également procéder à la vérification des paiements effectués par carte bancaire et qui n’ont pas été enregistrés sur le compte.

 

Choisir sa nouvelle banque

Pour être certain de faire le bon choix, vous devez étudier les offres disponibles auprès des différentes. Néanmoins, avant d’aborder cette phase, il convient d’identifier les raisons qui vous motivent à changer de banque, ainsi que vos besoins spécifiques en termes de service bancaire.

Ceci permettra de vous assurer que votre nouvelle banque vous apporte bien les principaux services recherchés et de formaliser les critères que devra respecter votre nouvelle banque. Ce n’est qu’après avoir rempli cette liste de besoins que l’étude des offres bancaires disponibles sur le marché pourra être effectuée.

Un comparateur en ligne donne une bonne visibilité sur le marché des banques. Lorsque l’offre qui vous satisfait est identifiée, il faudra consulter les avis de clients de la banque choisie, une vérification indispensable pour s’assurer de la qualité du service de votre nouvelle banque.

Important

Pour éviter de longues recherches, les comparateurs en ligne facilitent la vie pour ce type de tâches. Ils permettent de trouver et d’évaluer plus rapidement les services qu’apportent les différentes banques.

Ouvrir un compte bancaire auprès de la nouvelle banque

Pour ouvrir un compte auprès de votre nouvelle banque, deux options se présentent :

Faire le changement en ligne sur le site internet de la banque ou se rendre en agence bancaire et rencontrer votre futur interlocuteur.

Dans ce deuxième cas, vous pourrez choisir l’agence la plus proche de votre domicile ou la plus proche de votre lieu de travail. La liste des agences bancaires est disponible sur le site web de la banque concernée.

Que l’ouverture de compte se fasse en ligne ou en physique, certains documents doivent être obligatoirement fournis. Il s’agit :

  • Justificatif d’identité 
  • Justificatif de domicile (une facture EDF, par exemple) 
  • Justificatif de revenu, comme un bulletin de salaire ou un avis d’imposition.

Une fois l’ouverture du compte finalisée et votre dossier accepté, la banque vous fournira quelques informations et documents liés à votre nouveau compte bancaire. Ces documents devraient être disponibles dans un délai de 8 à 15 jours suivant l’ouverture du compte.

Il s’agit du chéquier, de la carte bancaire, les codes d’accès à votre espace personnel en ligne, ainsi que du Relevé d’Identité Bancaire (RIB). Un premier versement sur le nouveau compte, par virement ou par chèque, sera demandé.
Dans la foulée, votre Relevé d’Identité Bancaire devra être communiqué aux différents organismes qui effectuent des paiements en votre faveur (employeur, mutuelle, …), ou en faveur de qui vous effectuez des paiements (impôts, abonnements services internet…).

Dans la très grande majorité des cas, il convient simplement de mettre à jour les coordonnées bancaires dans le site de l’organisme concerné. Ainsi, les prochaines opérations de virement et de prélèvement s’effectueront très simplement sur le nouveau compte bancaire.

Par contre, il est recommandé de procéder à quelques opérations tests avec le nouveau compte avant de généraliser l’utilisation de votre nouveau RIB.

Faire quelques opérations pour vérifier le fonctionnement de nouveau compte bancaire

Cette étape peut être importante dans la procédure pour changer de banque, car elle permet de vérifier que le nouveau compte fonctionne parfaitement.
Afin de tester votre nouveau compte, plusieurs actions sont possibles. Le plus simple est d’effectuer un paiement en utilisant la carte bancaire pour réaliser des opérations de retraits ou pour payer un commerçant.

Vous pouvez également utiliser votre nouveau chéquier pour régler un montant, afin que le bénéficiaire puisse encaisser le chèque, ou effectuer un virement externe, et dans tous les cas de vérifier le relevé de compte.

Grâce à ces vérifications, il sera possible de s’assurer que votre nouveau compte fonctionne parfaitement et de changer de banque sereinement. En cas de problème, vous pourrez envisager d’annuler le changement vers la nouvelle banque.

Transférer les opérations de l’ancien compte vers le nouveau compte

Une fois que les essais d’opérations avec votre nouvelle banque vous ont donné satisfaction et que vous être certain de profiter des services de votre nouvelle banque, vous pouvez effectuer un transfert des opérations de l’ancien compte sur le nouveau.

Pour y parvenir, une méthode simple et rigoureuse consiste à demander à votre banque une liste des opérations bancaires réalisées au cours des 13 derniers mois, que votre banque vous adressera sans frais supplémentaire.

Après réception de cette liste, vous pourrez prendre contact avec chacun des organismes concernés par les prélèvements automatiques et les virements bancaires récurrents ou permanents. Il s’agit, entre autres :

  • Des impôts (une fois par an)
  • Des mutuelles (chaque mois)
  • Des assurances
  • Du bailleur
  • Des employeurs
  • De la sécurité sociale
  • Des fournisseurs en électricité, eau, gaz, internet
  • etc.

Le but est de modifier les coordonnées bancaires liées à chacun de ces services afin que les prélèvements soient effectués sur le nouveau compte et d’éviter tout risque de rejet.

Comparez et réalisez des économies en changeant d’offre de banque >

Procéder à la clôture de l’ancien compte

 

Il s’agit de la dernière étape permettant de finaliser la procédure pour changer de banque.
Aucune urgence, vous ne procéderez à la clôture de l’ancien compte que lorsque vous serez parfaitement rassuré sur la fiabilité de fonctionnement du nouveau compte et que vous serez certain que toutes les opérations de paiement sont bien dirigées vers celui-ci.

Un formalisme est indispensable pour procéder à la fermeture du compte. Vous devez envoyer un courrier avec accusé de réception à votre ancienne banque pour l’informer de votre désir de fermer le compte.
Il est important de respecter le format pour cette lettre, elle doit contenir des informations indispensables.
Vous devez faire figurer toutes vos coordonnées (nom, prénom, adresse, le code postal et ville), vous devez mentionner :
Le nom et l’adresse de la banque destinataire ;
Le responsable à qui est adressée la lettre, en l’occurrence le conseiller bancaire attitré
Il faut spécifier l’objet du courrier et le numéro du compte à fermer.

Le corps de la lettre doit faire mention, de façon claire et précise, de la décision de fermeture du compte auprès de la banque.

Voici un exemple de texte de :
« Je tiens à vous informer de ma décision de clôturer le compte bancaire (préciser ici le numéro du compte bancaire) que je détiens auprès de votre établissement. Je souhaite que cette clôture soit effectuée dans les plus brefs délais ».

Si des dispositions doivent être prises par rapport au compte, il est important de le préciser dans ce courrier.

Dans le cas d’un compte créditeur, il est possible de formuler ces instructions de la façon suivante :

« Je vous prie de bien vouloir effectuer le versement du solde de mon compte bancaire actuel sur le compte (spécifier le numéro du nouveau compte bancaire). Vous trouverez ci-joint le relevé d’identité bancaire nécessaire à cette opération ».

Pour clôturer la lettre, il est nécessaire de demander à être informé des démarches supplémentaires nécessaires à la fermeture du compte.
Après l’envoi du courrier avec un accusé de réception, il ne faut pas oublier de détruire les moyens de paiement du compte bancaire clôturé. À défaut, il est important de les restituer à ladite banque.

Il faudra également s’assurer qu’il n’existe pas de paiements qui devraient être effectués après la clôture du compte et qui seraient donc rejetés. Il convient de vérifier qu’il n’existe pas de chèques ou de paiements par carte bancaire préalablement émis qui n’ont pas encore été débités.

Comparez et réalisez des économies en changeant d'offre de banque

Un spécialiste vous contacte immédiatement  pour trouver la meilleure offre  (3 minutes suffisent).

Comment changer de banque avec la mobilité bancaire ?

 

Rappelons que le processus pour changer de banque avec la mobilité bancaire permet de déléguer à la nouvelle banque l’ensemble des démarches de transfert des paiements et prélèvements.

En effet, grâce à la Loi Macron de 2017 qui régit le changement de banque avec la mobilité bancaire, il n’est plus nécessaire d’effectuer toutes ces démarches administratives par soi-même.

Il suffit de demander à la nouvelle banque de gérer les transferts en signant un « mandat de mobilité ». Ce mandat donne le droit à la nouvelle banque de réaliser toutes les démarches nécessaires pour votre compte.
Soulignons que rien ne vous oblige à signer immédiatement un mandat de mobilité, vous pouvez attendre quelques jours ou quelques semaines, période pendant laquelle vous pourrez utiliser le nouveau compte et vous assurer que tout fonctionne parfaitement.

C’est donc la nouvelle banque qui se chargera de prendre contact avec l’ancienne banque afin d’obtenir la liste des opérations récurrentes. Ce sera elle qui informera les créanciers et émetteurs de virements du changement de domiciliation bancaire.
Ces derniers devront prendre en compte ces nouvelles informations sous 10 jours.

De plus, il sera de la responsabilité de votre ancienne banque de faire parvenir les chèques qui n’ont pas encore été débités, de même que la liste de toutes les opérations relatives aux changements de coordonnées bancaires.

Cette liste comprend aussi l’ensemble des transactions qui ont été effectuées durant les 13 mois qui précèdent la signature du mandat de mobilité. Ainsi, elle permet d’avoir un aperçu global des opérations non encore débitées sans avoir à effectuer des démarches fastidieuses.

Cependant, avant d’accorder un mandat de mobilité à la banque, il est important de se renseigner sur les éventuels frais que le transfert des opérations et la fermeture de l’ancien compte pourraient nécessiter. En effet, même si la plupart des banques se renseigner en amont permettra d’éviter de mauvaises surprises pendant le processus pour changer de banque.

Moyenne d'économies annuelles sur l'offre changer de banque avec un conseiller vosmeilleureseconomies

Quelles sont les démarches pour changer de banque dans le cas d’une banque en ligne ?

Les formalités pour changer de banque, qu’il s’agisse d’une banque classique ou d’une banque en ligne ne varient pas de façon significative. Ici aussi, il faudra évaluer les différentes offres disponibles pour trouver celles qui correspondent le mieux à vos besoins en matière de banque.
Pour être sûr de trouver la meilleure offre possible, il est conseillé d’utiliser un comparateur en ligne qui devra prendre en compte certains critères. Il s’agit, notamment :

  • Des conditions d’utilisation 
  • Des offres de bienvenue proposées
  • Des frais appliqués à la tenue de compte
  • Du type de carte bancaire proposé (carte Visa, Premier, MasterCard, etc.)
  • Des différents services de placement comme de crédit

Une fois la banque qui correspond à vos besoins identifiée, l’étape suivante consiste à remplir un formulaire de demande d’ouverture de compte.
Il faudra ensuite signer le nouveau contrat avec la banque grâce à une signature électronique, puis envoyer les différentes pièces justificatives d’identité et de résidence.

Dès que l’ouverture du nouveau compte en banque est approuvée par l’établissement, la banque vous adressera les nouveaux moyens de paiement et vos coordonnées bancaires (RIB)

Une fois ceci réalisé, vous pourrez signer un mandat de mobilité bancaire à la nouvelle banque en ligne. Les créanciers et émetteurs de virements seront informés du changement de RIB une fois que la nouvelle banque aura récupéré la liste des différentes opérations régulières sur le compte.

Il est également possible de profiter de la mobilité bancaire pour fermer l’ancien compte bancaire en ligne.

Changer de banque en ligne a plusieurs avantages

La procédure en ligne peut permettre de bénéficier de frais de gestion et de cartes bancaires à coûts réduits, voire gratuits. Elle peut aussi permettre de bénéficier d’un suivi très performant des opérations en ligne et de conditions de niveau de revenu plus basse voire inexistantes.

Toutefois, le changement de banque doit être ne peut se faire au hasard. Il est donc essentiel de savoir dans quels cas il est possible de changer de banque.

Dans quels cas est-il souhaitable de changer de banque ?

Changer de banque n’est pas une décision à prendre sur un coup de tête en raison d’un énervement passager sur une opération mal effectuée ou en réponse à une publicité très attractive.

Le changement de banque doit être motivé par un objectif ou par une raison précise. Il peut s’agir, par exemple, d’un rapport qualité/prix insuffisant, de qualité de services médiocre, de frais bancaires trop élevés, etc.

Vous pourrez alors profiter d’offres et de services de meilleure qualité à un moindre coût. Le montant des frais bancaires varient d’une banque à une autre, il peut donc être tout à fait utile de changer de banque pour réaliser des économies.

Il peut également être intéressant de se tourner vers une nouvelle banque pour profiter d’une offre précise.

Par exemple, si vous allez effectuer un emprunt immobilier, ne choisissez pas une banque en ligne mais demandez une offre à votre nouvelle banque, elle fera un effort financier pour vous séduire. Votre banque actuelle sera tentée de vous conserver comme client et pourra faire une offre de taux très avantageuse.

Changer de banque peut également vous permettre d’obtenir de très bonnes conditions sur un contrat d’assurance vie, avec des conditions plus avantageuses.

Dans tous les cas, avant de décider de changer de banque, il est important de prendre en considération les frais liés à ce processus.

Quels sont les frais pour changer de banque ?

 

Le changement de banque est gratuit, ou presque. En effet, depuis 2005, la procédure ne nécessite pas de frais.

En revanche, certains produits qui doivent être transférés durant cette procédure nécessitent des frais. Il s’agit, en l’occurrence :

  • Du compte Épargne-logement (CEL)
  • Du Plan d’Epargne en Action (PEA)
  • Du Plan d’Epargne Populaire (PEP)
  • Du Plan Epargne Logement (PEL)
  • Du compte-titre.

Les frais appliqués pour ces transferts sont définis par chaque banque, ils varient généralement entre 40 € et 80 €.

Avant de démarrer la procédure pour changer de banque, il sera donc préférable de faire la liste des différentes offres bancaires utilisées en lien avec son conseiller financier. Si l’un des produits ci-dessus y figure, il faudra soit fermer le compte et en ouvrir un nouveau, soit se préparer à payer des frais pour le transfert.

À défaut, il est tout aussi bien possible de transférer uniquement les opérations qui n’exigent aucuns frais.

Vous noterez que le processus de changement de compte bancaire peut devenir long et parfois s’étendre sur plusieurs mois si le transfert implique davantage qu’un simple compte courant.

Ainsi, pour changer de banque, il n’y a aucun frais à payer si le compte ne contient pas d’offre soumise à un montant de transfert.

Dans le cas contraire, il faudra payer la somme requise et respecter les modalités de transfert de votre banque actuelle.

courbe d'economie

Quel délai pour finaliser votre changement de banque ?

Le délai pour que la procédure de changement de banque soit effective se monte en général à un mois. Il prend effet à partir du moment où le mandat de mobilité est signé.

Concrètement, après la signature du mandat de mobilité, la nouvelle banque dispose de deux jours pour prendre contact avec l’ancienne banque et obtenir la liste de toutes les opérations récurrentes des 13 derniers mois.

À son tour, l’ancienne banque dispose de cinq jours ouvrés pour fournir toutes les informations nécessaires afin d’effectuer le changement de domiciliation bancaire.
Une fois ces données à la disposition du nouvel établissement bancaire, celui-ci dispose d’un délai de cinq jours pour communiquer les nouvelles coordonnées bancaires aux créanciers et émetteurs de virements récurrents.

De leur côté, les organismes concernés disposent de 10 jours pour mettre à jour leurs informations et confirmer le changement de domiciliation bancaire.

Lorsque le client a choisi de faire appel à la mobilité bancaire pour changer de banque, il n’aura aucune démarche à effectuer. Une fois le mandat de mobilité bancaire signé, Il lui faudra juste attendre un délai de 30 jours pendant lequel la nouvelle banque gère l’ensemble des procédures de changement.

Si le client n’a pas choisi la procédure de mobilité bancaire, il lui appartient d’informer son ancienne banque et d’effectuer les démarches auprès des tiers concernés pour s’assurer que les prélèvements, les virements et les paiements (carte bleue, chèque…) soient bien effectués sur son nouveau compte.

Changer de banque : Que retenir ?

Il existe deux options principales pour changer de banque. La première est de mener personnellement toutes les démarches. Ceci vous oblige à respecter un processus en plusieurs étapes, qui peut s’avérer fastidieux.
La deuxième possibilité consiste à signer un mandat de mobilité auprès de votre nouvelle banque. Elle va alors se charger de toute la procédure. Cette possibilité est donc plus simple et plus confortable.

Rappelons que vous n’êtes pas du tout obligé de signer le mandat de mobilité dès l’ouverture du compte, vous pouvez attendre quelques jours (voire une ou deux semaine) pour être certain du bon fonctionnement du nouveau compte.

Dans tous les cas, la décision de changer de banque doit se faire de manière raisonnée, pour profiter d’un meilleur service, pour réduire les frais bancaires ou encore pour profiter d’un service bancaire particulier (emprunt immobilier, assurance vie…).

Il faudra également prendre connaissance de l’ensemble des différents produits souscrits auprès de votre banque actuelle (placement, livrets, crédit consommation, prêt immobilier, assurance…) afin d’évaluer les modalités les plus avantageuses pour vous.

Vous pouvez avoir intérêt à répartir votre utilisation de vos produits bancaires entre deux banques pour profiter des meilleures conditions et réaliser des économies.

D’autres conseils pour économiser