Comment faire des économies sur son assurance emprunteur ?

Gaetan Saint Georges
Consultant senior spécialiste en droit et assurance
4 juillet 2022

6 minutes de lecture

Lors d’un emprunt pour achat immobilier ou investissement locatif, l’assurance emprunteur s’impose afin de couvrir le remboursement du prêt en cas d’insolvabilité. Pour cela, deux possibilités s’offrent à vous : souscrire à l’assurance de votre banque ou vous tournez vers une assurance externe. Estimé à plus de 9 milliards d’euros, le marché de l’assurance emprunteur est fourni à plus de 80% par les banques. Mais ces dernières s’autorisent souvent des marges conséquentes sur les assurances. Alors, comment faire pour économiser sur son assurance emprunteur ?

4 astuces pour faire des économies sur son assurance emprunteur

Si vous ne connaissez pas parfaitement le domaine de l’assurance emprunteur, il peut sembler compliquer de s’y retrouver. En effet, les offres sont nombreuses et il est bien souvent difficile de faire le tri. Pourtant, vous allez bien bientôt pouvoir y parvenir !

Pour faire des économies sur son assurance emprunteur, il existe des techniques qu’il faut absolument connaître. Voici donc 4 méthodes pour dépenser moins !

1. Faire jouer la concurrence

Que ce soit avant la souscription d’un emprunt immobilier ou pendant le remboursement, vous avez la possibilité de faire jouer la concurrence. C’est certainement une nécessité si vous voulez faire des économies sur votre assurance emprunteur.

À partir de la deuxième année de contrat, vous pouvez changer d’assureur pour bénéficier d’ une couverture qui s’adapte au mieux à votre profil et à votre situation. Ainsi, vous pouvez chaque année vous trouver le meilleur tarif.

2. Économiser sur son assurance emprunteur avant la signature du prêt

Pendant que vous montez votre dossier de prêt immobilier avec votre banque, avant même la signature du prêt, il vous est possible de comparer les assurances crédit du marché. Vous pouvez par exemple demander à votre banque de souscrire une assurance individuelle au lieu de l’assurance de groupe qu’elle vous propose automatiquement.

Pour ce faire, vous invoquez alors la loi Lagarde. Toutefois, il faut que la nouvelle assurance propose au moins les mêmes garanties que celle proposée par la banque. Si les conditions sont remplies, la banque ne peut pas refuser la délégation d’assurance.

3. Faire des économies sur son assurance emprunteur après la signature du prêt

Si vous n’avez pas eu l’occasion de faire jouer la concurrence pour économiser sur votre assurance emprunteur, ce n’est pas grave. Vous pouvez le faire après la signature du prêt immobilier.

Toujours dans les mêmes conditions, vous disposez de 12 mois après la signature du prêt pour changer encore d’assurance emprunteur. Cette fois, vous invoquez la loi Hamon.

4. Changez d’assurance emprunteur chaque année

Encore pour vous permettre de faire jouer la concurrence et d faire de belles économies, la loi Bourquin vous donne la possibilité depuis le 1er janvier 2018 de changer chaque année d’assurance emprunteur.

Vous avez peut-être changé d’assurance emprunteur la première fois ? Vous pouvez désormais le faire chaque année. Quant à la date d’échéance, il est conseillé de demander à votre banque si elle considère que c’est le jour de la signature du prêt ou le jour du changement d’assurance.

Comparaison et personnalisation pour faire des économies sur son assurance emprunteur

En choisissant l’assurance de groupe de votre banque, le tarif de l’assurance de prêt immobilier peut être assez élevé et atteindre le tiers du coût total du crédit. Il est alors important de comparer les offres et de personnaliser votre assurance emprunteur.

Comparez les différentes offres d’assurance prêt immobilier

Pour réussir la comparaison des assurances et de procéder au changement, il faut comprendre que les tarifications appliquées varient en fonction d’un de 4 critères.

  1. Âge de l’emprunteur,
  2. État de santé de l’emprunteur,
  3. Durée de son emprunt,
  4. Différentes garanties choisies : décès, invalidité, incapacité, perte d’emploi.

En outres, 3 éléments financiers inhérents au contrat doivent être pris en compte.

  1. TAEG ou le taux annuel effectif assurance : il s’agit de la différence entre le taux global du crédit avec assurance et le taux effectif sans assurance.
  2. Coût en euros de l’assurance sur une échéance.
  3. Montant total de l’assurance pour l’ensemble des remboursements.

Finalement, 4 autres critères sont aussi pertinents et donc à considérer :

  • le délai de carence,
  • le montant de franchise,
  • les exclusions de garanties propres à l’assureur lui-même (âge, maladies, professions à risques, sports extrêmes, etc.),
  • le mode d’indemnisation.

Personnalisez votre assurance emprunteur

Un contrat d’assurance de prêt immobilier doit être une offre personnalisée et adaptée à votre situation personnelle. La loi du 1er janvier 2018 permet à certaines typologies d’assurés de bénéficier d’économies substantielles.

Par exemple, un emprunteur trentenaire, en bonne santé et stablement rémunéré, a d’autant plus de raisons de comparer les prix et de quitter son assureur actuel. Il peut réaliser des économies conséquentes.

Il en est de même pour un individu atteint d’une pathologie lors de la souscription de votre premier prêt, ou s’il a, par exemple, perdu énormément de poids. Un changement de contrat est alors idéal.

Au contraire, si vous êtes senior, les banques ne sont pas toujours très bienveillantes à votre égard. Profitez alors de cette liberté de comparaison pour voir s’il n’est pas possible de réaliser de plus importantes économies en allant signer ailleurs.

4 façons de comparer pour faire des économies sur son assurance emprunteur

Le travail de comparaison peut être effectué de plusieurs façons. Vous pouvez rejoindre un organisme de crédit pour vous renseigner sur l’offre adaptée à votre situation. Il vous est également possible de solliciter le service d’un courtier, même si cette offre est généralement coûteuse. Vous pouvez aussi utiliser un comparateur en ligne ou demander le soutien d’un conseiller personnalisé.

1. Se renseigner auprès des agences d’assurance

Pour découvrir les offres adaptées à votre cas, vous pouvez vous renseigner directement auprès de diverses compagnies d’assurances. Pour ce faire, vous devez avoir obtenu les informations sur l’assurance emprunteur chez la banque à laquelle vous avez fait la souscription du crédit immobilier.

C’est à partir de l’étude des offres concurrentes réalisées par vos soins que vous allez connaître les primes d’assurances moins chères. Cette démarche est efficace, mais chronophage.

2. Solliciter le service d’un courtier d’assurance

Une autre solution est de faire appel à un courtier en assurance indépendant des banques. Son expertise et son indépendance permettent à l’emprunteur de réaliser de belles économies sur le contrat d’assurance tout en garantissant une couverture complète en cas d’imprévus.

Cette démarche est ainsi très efficace pour trouver une assurance adéquate. Toutefois, les commissions prises par les courtiers réduisent considérablement le potentiel d’économies que vous êtes à même de faire.

3. Utiliser un comparateur en ligne

Pour économiser de l’argent et du temps, vous pouvez utiliser un service de comparaison en ligne. Cet outil est simple, rapide et efficace. De plus, vous pouvez l’utiliser gratuitement.

Néanmoins, il est difficile de comprendre l’ensemble des garanties que vous obtenez. En outre, vous n’êtes pas toujours certain que les offres proposées répondent à vos besoins spécifiques.

4. Faire appel à un conseiller personnel

Vosmeilleureséconomies met gratuitement à votre disposition des conseillers spécialisés dans les assurances emprunteur. Après avoir pris connaissance de votre réalité et de vos moyens, ils vous proposent des offres personnalisées au meilleur prix. Pour économiser sur son assurance emprunteur, ce service unique est certainement le plus efficace.

Si vous souhaitez rapidement faire des économies, découvrez sans plus attendre comment fonctionne notre service.

Conclusion

La principale raison qui explique le montant très élevé des primes d’assurances payées par les particuliers est un contrat non adapté à la situation de l’assuré. Nous vous recommandons donc de bien étudier les conditions générales de votre contrat, notamment pour les garanties ITT et ITP.

Si votre emprunt concerne l’achat d’une résidence principale, ces garanties sont obligatoires. En cas d’investissement locatif, elles ne le sont pas. Assurez-vous que votre banque ne vous impose pas le coût de ces garanties superflues.

Si vous souhaitez de l’aide pour faire des économies sur votre assurance emprunteur, contactez dès à présent un de nos conseillers en assurance.

D’autres conseils pour économiser

No Results Found

The posts you requested could not be found. Try changing your module settings or create some new posts.